Coquilles d'amandes: nouvelle matière première pour les batteries de voitures électriques

Cette découverte peut signifier une révolution dans l'industrie automobile, car utiliser des coques en amande pour obtenir de meilleures batteries signifie une étape durable et moderne.

Les niveaux élevés de pollution et la pénurie de combustibles fossiles semblent indiquer un avenir incertain pour les voitures à essence et diesel. En effet, plusieurs pays européens envisagent d'interdire la vente de ce type de véhicule dans les années à venir .

Dans ces circonstances, la voiture électrique est la solution la plus viable pour occuper les rues des villes. Pour cela, les constructeurs cherchent à améliorer encore leurs qualités en mettant à leur disposition des batteries plus durables pour assurer une plus grande autonomie, minimiser les temps de chargement et réduire les prix de vente des véhicules.

La communauté scientifique tente également de trouver de nouveaux moyens d'optimiser ces voitures durables. L'équipe de recherche FQM-175 de l'Université de Córdoba (UCO) en est un exemple. Depuis des années, elle développe des batteries au lithium et au soufre . Dans sa recherche de nouveaux matériaux qui renforcent ses capacités, l’équipe a essayé des substances telles que des pipes ou des os d’avocat, jusqu’à ce qu’elle en trouve une qui fonctionne de manière surprenante: les coques d’amande .

Des batteries plus durables, plus rapides et plus sûres

Les chercheurs ont réussi, grâce à un processus d'activation et de pyrolyse, à utiliser les coques d'amande en tant que matière première pour produire du charbon actif microporeux de haute performance pour les batteries au soufre. Un des avantages est la facilité du processus: premièrement, les coquilles sont broyées dans un broyeur à boulets; ensuite, la poussière obtenue est obtenue jusqu'à ce que le charbon poreux ajouté aux batteries soit collecté.

Lors des tests, ils ont été capables de faire des charges d'une heure et estiment qu'avec des coques en amande, on peut obtenir des batteries avec une autonomie de 60% supérieure à celles actuellement utilisées dans les voitures électriques. Malgré tout, ils espèrent optimiser encore plus le temps de charge, pour atteindre des charges complètes en 10-15 minutes environ.

Les amandes pourraient révolutionner l'industrie

L’idée d’utiliser des coques d’amande découle de la recherche de matériaux naturels et durables dans un environnement productif. Selon Almudena Benítez, chercheur principal de l'étude: "Nous valorisons un déchet généré de manière très abondante en Espagne et en particulier dans la province de Córdoba, ce qui lui confère une valeur ajoutée pour l'exploitation dans les secteurs de haute technologie".

En plus de la durabilité et des performances élevées, un autre objectif est d'accroître la sécurité des batteries, en les rendant moins susceptibles d'exploser ou de gonfler. Pour cela, les chercheurs expérimentent également l'utilisation de matériaux tels que le graphène tridimensionnel ou des électrolytes ininflammables.

Cette découverte pourrait représenter une révolution dans l’industrie automobile, dans la mesure où elle réaffirme la possibilité d’utiliser les résidus de biomasse tels que les coques d’amande comme source de matériaux de stockage de l’énergie. Tout cela, en améliorant les kilomètres qui peuvent être parcourus après le chargement et en réduisant le temps de la même chose. Il s'associe à d'autres projets dans la recherche de matériaux alternatifs pour réaliser des batteries durables plus durables.

La santé de la planète et des populations est en jeu. Les avancées technologiques telles que celle-ci permettent de faire un pas en avant dans la lutte contre la pollution et le changement climatique. Un monde plus durable est en route.