C’est ainsi que la technologie fonctionne pour se défendre contre la menace des astéroïdes

2018
Anonim

Comment se défendre de la menace des astéroïdes? L'Agence spatiale européenne et la NASA unissent leurs forces pour une mission aussi sans précédent qu'étonnante.

,,

Que ferions-nous si un astéroïde s'approchait de la Terre? Serions-nous capables de nous préparer à cette menace? Ou même pour le détourner? Ces questions, qui pourraient constituer l'intrigue d'un film de science-fiction, ont permis de mener une enquête conjointe de l' Agence spatiale européenne et de la NASA. Pour y répondre, nous devons attendre 2020 avant le lancement officiel de la mission Asteroid Impact Mission (AIM).

Les astéroïdes sont des corps rocheux ou métalliques, plus petits qu'une planète. Nous savons aujourd'hui qu'il existe des millions de comètes et d'astéroïdes, mais seule une petite partie d'entre eux ont une orbite proche de la Terre. Et parmi ceux-ci, comme l'explique Daniel Marín, seule une infime fraction peut être considérée comme "potentiellement dangereuse".

Bien que sa taille varie énormément, puisque nous allons de petites pierres à des roches de plus de mille kilomètres de diamètre, la recherche spatiale doit faire face et être préparée à toutes sortes de menaces. L'impact des astéroïdes sur la Terre n'est pas nouveau et il a parfois généré des cratères aussi impressionnants que celui de Vredefort en Afrique du Sud, dont le rayon mesure 190 km.

En d'autres termes, l'objet qui a frappé la planète et qui a provoqué l'extinction des dinosaures avait une taille comprise entre huit et dix kilomètres. Malgré ces données, ne nous inquiétons pas, mais nous traitons d'un sujet aussi inconnu que mystérieux: l'impact possible des astéroïdes.

Et est-ce que bien que notre planète soit pleine de "cicatrices" de chocs mineurs, nous savons peu ou pas de choses sur ces corps rocheux. Pour en savoir plus et se préparer à une menace hypothétique, l'ESA a démarré une mission visant à étudier de près le système d'astéroïdes binaires appelé Didymos . Cette paire d’astéroïdes a un diamètre de 800 mètres et orbite une lune plus petite, appelée Didymoon.

C’est celui que les chercheurs disent le plus dangereux. Didymoon a un diamètre de 170 mètres, mais en 2022, il passera relativement près de la Terre (11 millions de kilomètres, selon les estimations). Si éloignée que puisse paraître cette distance, elle pourrait représenter une menace potentielle si nous n'étions pas préparés.

Pour cette raison, la mission AIM a pour objectif de lancer un engin spatial en 2020 afin d'analyser de près le système d'astéroïdes binaires. Cette première phase servira à dessiner des cartes de sa surface et de sa structure interne, dans le but de céder la place à une seconde étape, dans laquelle un vaisseau spatial alimenté par la NASA - appelé DART - visera à percuter Didymoon à une vitesse de 6 kilomètres par seconde.

Grâce à ce travail, les agences spatiales veulent savoir ce qui se passera après l’impact de DART contre Didymoon. Quelles seront les conséquences cinétiques sur le satellite? Va-t-on arriver à changer de trajectoire? Comment le coup affectera-t-il sa structure? La technologie nous permettra non seulement de nous défendre contre une menace, mais, pour la première fois de l’histoire, nous pourrons modifier la dynamique du système solaire . Et nous pouvons le mesurer et évaluer ses effets.

Images | Bureau scientifique de l'ESA, Julio Reis (Wikimedia)

Articles Populaires

Lire La Suite